Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 novembre 2023

Véronique Bossé - vbosse@medialo.ca

Bruno Paradis demande au gouvernement d’agir

Bruno Paradis demande au gouvernement d’agir

©Photo : gracieuseté - Régie intermunicipale de l'aéroport régional de Mont-Joli

La Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli estime que des liaisons aériennes régulières sont primordiales pour le développement économique et social de l'Est-du-Québec.

La Régie intermunicipale de l’aéroport régional de Mont-Joli interpelle le gouvernement du Québec après qu’il aille mis fin au Programme d’aide pour le maintien des services aériens régionaux essentiels, entrainant du même coup la fin des vols de Mont-Joli vers les grands centres à compter du 4 décembre, puisque la fin de ce programme provoquera une réduction de service chez le principal transporteur de l’aéroport de Mont-Joli, Pascan Aviation.

Le président de la Régie et préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis, dénonce cette décision.

« C'est un coup dur pour nos citoyens et citoyennes. Encore une fois on se retrouve avec une perte de service pour les populations des MRC du Bas-Saint-Laurent. Nous avons besoin d’une vision structurante, de perspective de développement à long terme, de direction claire en matière de transport aérien en région! Les citoyens et citoyennes de l’Est-du-Québec ont souvent l’impression d’être des citoyens de seconde zone dans ce dossier tout comme dans celui du redécoupage de la carte électorale et dans celui de l’érosion des médias régionaux! »

Monsieur Paradis réitère la volonté de son organisation à travailler pour trouver une solution pérenne et à long terme pour le bien des communautés régionales.

« Des solutions existent, comme la relance d'un programme de financement ou l'adoption de modèles alternatifs tels que Région’Air. Il s’agit d’un projet que nous avions proposé et qui permettrait par exemple à des citoyens de Gaspé ou de Bonaventure de se déplacer à Mont-Joli pour se joindre à des vols vers les grands centres, pour minimiser les coûts. L’Union des municipalités du Québec avait également proposé un projet similaire au gouvernement. »

Des mesures immédiates demandées

Jusqu'à présent, Pascan Aviation offrait cinq vols hebdomadaires vers Montréal-Saint-Hubert et Québec. Bien que l’opérateur maintienne deux vols hebdomadaires vers Wabush et Sept-Îles, la Régie estime que ce n’est pas suffisant et souligne l'importance de liaisons aériennes régulières pour le développement économique et social de l'Est-du-Québec. Elle demande donc au gouvernement du Québec de prendre des mesures immédiates afin de rétablir et sécuriser les services aériens pour les citoyens de l’Est-du-Québec et interpelle aussi le gouvernement fédéral.

« Nous nous sentons aujourd’hui complètement abandonnés par le gouvernement fédéral. Depuis le départ d’Air Canada des régions comme la nôtre, Ottawa est invisible et reste sourd à nos demandes. Le transport aérien relève du fédéral, quand est-ce que ce gouvernement va prendre ses responsabilités et être un partenaire digne de ce nom dans ce dossier? » s’indigne le vice-président de la Régie et maire de Matane, Eddy Métivier.

Pour lire davantage d’articles, vous pouvez désormais nous suivre sur Twitter et sur LinkedIn!

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média