Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 février 2024

Annie Levasseur - alevasseur@medialo.ca

Un nouveau service de répit pour les proches de personnes autistes à Rimouski

ACCOMPAGNEMENT

Autisme de l'Est-du-Québec

©Médialo - Annie Levasseur - Le Laurentien

Le directeur général d’Autisme de l’Est-du-Québec, Simon Dufresne, et la président de l’organisme, Sylvie Lepage.

Autisme de l’Est-du-Québec (ADEQ) propose un nouveau service de répit à Rimouski pour les familles de personnes autistes. D'ici deux semaines, des activités de groupe pour les 16 ans et plus seront offertes.    

Les personnes autistes seront accueillies en groupe de quatre personnes. Le service sera disponible trois jours par semaine pour des périodes de trois heures selon les besoins, soit le jour, le soir et les fins de semaine. Il sera gratuit, mais nécessitera une inscription et une analyse de dossier.

« Pour le moment, comme nous commençons le projet et que nous sommes en train de voir les défis, nous allons y aller avec une clientèle qui a peu des services à l’externe et avec des personnes autistes qui n’ont pas de troubles de comportement graves. Peut-être que plus tard nous allons les accueillir », exprime le directeur général d’ADEQ, Simon Dufresne.

La présidente d’ADEQ, Sylvie Lepage, est belle-mère d’une personne autiste de 36 ans. Elle et son conjoint ont recours à des services de répit dans la région, mais ils ne sont pas adaptés à leurs besoins.

« Samuel a besoin de combler des besoins de socialisation et comme parents nous avons besoin de prendre des pauses. La vie sociale est difficile pour un autiste. Ça prend des lieux où il y a une occasion de fréquenter d’autres personnes avec qui il peut développer des relations amicales et faire des activités sociales. Les autres répits où il est allé sont pour une clientèle en santé mentale ou avec des handicaps plus lourds et les activités ne lui convenaient pas », explique-t-elle.

Ce projet a été mis sur pied avec l’aide financière de l’APPUI proches aidants. Une intervenante en répit a été embauchée et un local a été aménagé.

« Nous voulons que ce soit convivial. Le local est aménagé en fonction de limiter les stimuli et l’éclairage est adapté. Nous voulons que ce soit un moment agréable pour les personnes autistes. Le but n’est pas de faire des traitements, c’est vraiment d’offrir du temps de répit. C’est un premier pas vers d’autres services que nous annoncerons dans les prochaines semaines », indique Simon Dufresne.

Le directeur général d’ADEQ remarque que la demande est grande de la part des parents de personnes autistes pour ce genre de service.

« Il y a beaucoup d’épuisement. Nous suivons des familles avec nos services d’interventions et les proches aidants nous mentionnent qu’ils n’ont pas de moments et qu’ils sont souvent accaparés. Il y a beaucoup de défis aussi au niveau scolaire pour les enfants autistes. Les parents doivent gérer plusieurs choses et d’avoir un peu de répit leur permet de faire autre chose », dit-il.

Ceux qui souhaitent bénéficier de répit sont invités à se rendre au www.autismedelest.org ou à téléphoner à l’intervenante en répit, Véronique Desrosiers, au 418 732-5597. L’ADEQ est à la recherche de financement pour poursuivre son projet de répit à long terme et de bénévoles pour accompagner les personnes autistes. Le Bas-Saint-Laurent compte environ 3500 personnes autistes, dont environ 1000 dans Rimouski-Neigette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média